Mission Controle de gestion

Accueil/Non classé/Mission Controle de gestion

Contrôle de gestion : missions et limites

Le contrôle de gestion a pour but de garantir la mise en place de la stratégie d’entreprise choisie et les ressources engagées sur le terrain. Ce contrôle implique alors plusieurs composantes. Le contrôle de gestion est un organe basé sur l’échange d’information. Pour qu’il soit efficace, il doit émettre de tous les échelons hiérarchiques de la société. Ainsi, ce contrôle devra être utile aussi bien aux unités de travail qu’à la direction de l’entreprise.

 

Quel est l’intérêt d’un contrôle de gestion ?

Le contrôle de gestion doit veiller à la véracité et au bon recueil des informations. Il ne se limite pas à donner des chiffres mais il crée plutôt un tableau de bord et l’adapte en permanence aux objectifs (pour optimiser l’efficacité et l’efficience). Il facilite la détermination des indicateurs probants dans le cadre de sa collaboration avec le management.

Donc, si une entreprise désire améliorer ses prestations de service, il est important de faire un suivi régulier pour vérifier si les actions vont dans le sens des objectifs fixés. Ainsi en s’assurant des états financiers, il est possible de faire le lien entre les actions opérationnelles et les performances financières.

Ainsi, le contrôle de gestion revient à :

  • Vérifier que les objectifs mis en place par la stratégie d’entreprise sont bien suivis (à partir des tableaux d’indicateurs et les statistiques d’exploitation).
  • Conseiller les opérationnels d’adapter leur travail et leurs performances en fonction du tableau d’indicateurs.
  • Emettre un avis et une critique constructive à la direction sur le choix des objectifs.

En définitive, le suivi est impératif pour s’assurer que les opérations mises en œuvre mènent bien l’entreprise où elle le souhaite.

 

Les limites du contrôle de gestion

Le contrôle de gestion a des limites qui peuvent entraver sa précision et son efficacité. En effet, il existe trois limites fondamentales :

  • Il n’est pas possible de tout mesurer à un coût raisonnable.
  • Les indicateurs sont susceptibles d’être manipulés compromettant ainsi la confiance accordée au système de contrôle de gestion. En effet, si un indicateur devient un but en soi, il peut induire un stress surtout s’il est mal choisi et trop exigeant. Il est possible de trouver des parades pour limiter ce phénomène en gardant les indicateurs confidentiels et en les renouvelant le plus souvent possible.
  • Les indicateurs ne sont pas suffisants pour établir un suivi précis. Les managers doivent se rendre sur place pour constater ce qui se passe dans les unités de l’entreprise et avec les clients.

Extrait du site petite-entreprise.net

By | 2017-04-06T21:54:45+00:00 lundi 26 janvier 2015|Non classé|0 commentaire

About the Author:

Consultant en Contrôle de Gestion, Amélioration de la performance, Reporting, Tableau de Bord, Formation Excel, Aide à la création/ reprise d'entreprise.